L’importance du travail en équipe en séjours itinérants à l’étranger pour adolescents

Coucou tout le monde !

Comme je l’ai dit sur ma page facebook (ICI),  UN GRAND MERCI à tous ceux qui prennent le temps de m’écrire et qui m’envoient des messages personnels. Je reçois aussi bien des encouragements que diverses questions sur les colos ou sur les voyages. Et cela me fait très plaisir encore une fois de partager ma passion avec vous.

Aujourd’hui, je pensais vous parler exclusivement du rôle de l’animateur au sein d’une équipe d’animation. Et finalement, au fur et à mesure de l’écriture, je me suis dit que le travail collectif au sein d’une équipe était ce par quoi j’allais commencer. En effet, pour moi, c’est une des BASES/CONDITIONS d’un séjour réussi.

Tout d’abord, pour vous donner une idée, une équipe d’animation pour un groupe de 17 adolescents de 14-17 ans, (je m’appuie sur mes séjours estivaux 2017) se compose généralement d’un directeur et de deux animateurs. Certaines associations rajouteront un animateur pour plus de confort dans la gestion du groupe et de la vie quotidienne.

Dès le départ, pour gagner en efficacité, une répartition des rôles est faite. Par exemple, un animateur est surveillant de baignade, un autre est assistant sanitaire. Ensuite en fonction de la complémentarité des profils au sein d’une équipe, un s’occupera davantage des courses et de la cuisine, un autre de la création du blog, un autre de l’organisation matérielle du camp, un autre des jeux quotidiens, un autre des photographies, un autre des repérages, un autre de la comptabilité…….. la liste des tâches est longue (je vous en parlerai prochainement plus en détails).  Mais attention tout le monde passe souvent à tous les rôles à différents moments du séjour. Car ce sont des temps de partage différents et très riches avec les jeunes. En effet, selon moi, c’est dommage de se cloisonner à un seul rôle. Il faut se l’avouer, la polyvalence est une des qualités premières d’un très bon animateur. Mais rassurez vous, on a tous notre domaine de prédilection ou des préférences dans les tâches. Et c’est bien normal !! D’où l’importance de la complémentarité des profils d’animateurs au sein d’une équipe ! Cette différence complémentaire fait la richesse d’une équipe !

Même si le directeur reste l’autorité, le responsable majeur/manager du groupe et l’interlocuteur principal avec l’association, la grande majorité des décisions est prise collectivement. La richesse d’un séjour itinérant est la co-construction du séjour du début à la fin, la co-décision, la co-adaptation. C’est un vrai travail collectif ! Et je pense que c’est un des aspects qui me plait le plus dans l’itinérance. C’est très intéressant de voir comment se construit un séjour, comment un budget est réparti, quels choix de visites et pourquoi ils sont faits……. Pour cela il y a des temps formels de réunion, mais aussi plein de temps informels quotidiens où on se réunit tous les trois (membres de l’équipe, le directeur et ses deux animateurs). Les phrases les plus utilisées sont alors « qu’est ce que vous en pensez ? cela s’y prête maintenant non ? on pourrait faire ça ? Je sais pas si vous avez vu mais il s’est passé… « . La COMMUNICATION et L’ECOUTE sont deux autres qualités et conditions indispensables d’un bon travail collectif efficace.

J’attends donc personnellement du travail en équipe :

  • une vraie complémentarité : que ce soit dans la répartition des tâches mais aussi dans les compétences ou dans les traits de caractères, que l’on se complète les uns les autres. En effet, on est tous différent, et c’est ça qui est génial !
  •  être à l’écoute de chacun pour fonctionner ensemble et bien communiquer. Cela implique aussi d’être à l’écoute des choses qui ne sont pas forcément agréables à entendre de la part des jeunes ou d’un membre de l’équipe. En effet, on fait tous des petites/moyennes/grosses erreurs (pas trop de grosses hein^^), il faut être alors capable de se remettre en question. Cela permet de comprendre pourquoi ce n’était pas le bon choix à ce moment là, et de mieux faire la prochaine fois. Si on n’est pas capable d’écouter ces remarques, on peut refaire la même erreur et cela peut créer des tensions. N’oublions pas que l’on vit H24 à 20, et que parfois avec la fatigue on peut se « vexer ». Or si la communication constante est au rendez-vous, il n’y a plus que 5% de chances de se vexer/fâcher. J’y crois à 1000%. En tout cas c’est comme ça que je fonctionne 🙂
  • apprendre des expériences de chacun, apprendre des autres pour s’enrichir et progresser dans ce type de séjour où l’adaptation est indispensable. Cela fait 8 ans que je suis dans l’animation, 4 ans que je fais des séjours itinérants, et j’apprends à chaque séjour, un vrai plaisir !! C’est génial de se sentir progresser et se sentir enrichi à chaque nouvelle expérience. Car rassurez-vous, chaque séjour est différent, et c’est ça qui est chouette 🙂
  • Enfin dernière chose importante pour moi, le partage et la convivialité dans l’équipe (entre directeur et animateurs, et avec les jeunes évidemment). Ce sont pour moi des valeurs essentielles pour que la dynamique du groupe se lance et soit entretenue tout au long du séjour même avec la fatigue. En effet un séjour peut durer de une à trois semaines, la dynamique peut se lancer progressivement mais elle ne doit pas s’essouffler pour que le séjour soit réussi. Un bon travail en équipe permettra d’optimiser le séjour pour que les jeunes passent un super séjour et se créent des souvenirs inoubliables. Car ce sont leurs vacances, pas les notres 😉

 

L’EQUIPE D’ANIMATION EST LA POUR LES JEUNES, ET LE BONUS, C’EST QU’EN TRAVAILLANT ENSEMBLE, ELLE KIFFE AUTANT QU’EUX.

YES ON EST DES CHANCEUX =) =) =)

 

Ceux qui hésitent à m’écrire, n’hésitez pas ou n’hésitez plus ! Ma page facebook, comme mon compte instagram, sont des relais du blog (lamonovadrouille.wordpress.com) et ils sont faits pour ça ! Je prendrai toujours le temps de vous répondre personnellement dans les meilleurs délais et je m’efforcerai de répondre au mieux et le plus précisément possible.

Ma motivation principale vous la connaissez : le partage d’expérience sans modération 

N’hésitez pas non plus à me suggérer des sujets d’écriture pour le blog si vous avez envie que je parle d’un sujet ou d’un autre. Merci à tous ceux qui me suivent, vous êtes nombreux à manifester de l’intérêt pour ma passion des « colos » et cela me fait très plaisir.

 

A très vite, bonne nouvelle semaine ❤

 

© Lamonovadrouille

5 commentaires sur “L’importance du travail en équipe en séjours itinérants à l’étranger pour adolescents

Ajouter un commentaire

  1. Bonjour

    Je suis intéressée par les séjours itinérants et donc me lancer dans l’animation. J’ai des questions sur la législation mais surtout sur la conduite à tenir dans certaines circonstances

    Comment réagissez vous lors qu’un jeune consomme de l’alcool ou de la drogue ?

    S’il y a des vols entre jeunes ou dans un magasin ?

    Bagarre ?

    C’est moins évident qu’en séjour classique ou l’on peut exclure le jeune, mais quand on est à l’étranger quelle conduite faut il tenir selon vous ? Cela est déjà arrivé dans vos séjours ?

    Désolé pour ces questions.

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Florence.

      Et oui c’est déjà arrivé !! Pas de vol ni bagarre dans mes séjours.
      Mais en ce qui concerne l’alcool et la drogue cela m’est arrivé.

      La communication est la base de tout selon moi. Le cadre de fonctionnement est posé au début du séjour. C’est strictement interdit. Aucune souplesse la dessus. Pris sur le fait, on discute avec le jeune/les jeunes. Et ensuite on prévient l’association qui nous dicte la conduite à suivre. Rassure toi, même si tu es loin, tu n’es pas seul. Les organismes ont des permanences qui peuvent être sollicitées H24 quelque soit nos besoins/urgences. Et ils sont toujours de bons conseils/de solutions, ils sont là pour ça ! Les parents sont souvent mis au courant très rapidement. On peut souvent discuter avec eux aussi au retour. C’est l’association qui décide du renvoi en fonction des faits relatés. Et même si tu es à l’étranger, même s’ils restent rares, les renvois existent, souvent à la charge ensuite des familles. C’est jamais facile comme situation à gérer.

      N’hésites pas si tu as d’autres questions. J’espère t’avoir éclairée en tout cas.

      J'aime

  2. Merci pour ta réponse 😉

    C’est plus clair pour moi.

    Je suis bien d’accord sur le fait qu’il est primordial de communiquer et de faire prendre conscience que ce n’est pas dans leur intérêt.

    Autre interrogation, compte tenu de la tranche d’âge 14-17ans le tabac il est interdit également ? Ou autorisé sur autorisation parentale pour les 16 et + ?

    Seconde interrogations, tjrs en rapport avec la tranche d’âge, la mixité et la promiscuité. Comment gérez vous les éventuels relations amoureuses ? Relations sexuelles ?

    Merci pour tes éclaircissements.

    J'aime

    1. Le tabac généralement on en parle avec les jeunes au tout debut du séjour. Transparence absolue. Il est hors de question qu un non fumeur au depart rentre fumeur ou qu il soit avec les fumeurs quand ils fument. Cela fait aussi partie du cadre de depart.

      La mixite est interdite (loi egalement).

      Seulement en bivouac filles en face des gars tete a tete par exemple.

      Tu poses ton cadre des le depart. A partir du moment où le cadre est posé ils savent les risques qu ils prennent et assumeront les consequences.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :